Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Aller en bas

Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Mer 12 Fév 2014, 21:07

Suite au discussions relatives au Mycoplasme Sinoviae,
je vous invite à lire cet article qui est issu d'un travail effectué sur plusieurs années sur le sujet.
... un peu long certes, mais encore très incomplet ...































00
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Bergamote le Mer 12 Fév 2014, 21:38

Cet article m'interesse, mais je n'arrive pas à tout lire (petit), est ce possible de me l'envoyer par mail ou mp en plus grand stp ?
MERCI

_______________________________________
Cani Cat's Help http://canicatshelp.wix.com/montsdor
avatar
Bergamote

Féminin
Age : 31
Date d'inscription : 03/04/2012
Nombre de messages : 656
Localisation : 69

http://canicatshelp.wix.com/montsdor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Shima le Mer 12 Fév 2014, 21:41

si tu cliques sur "agrandir cette image" en haut de chaque image, tu pourras le voir plus gros.

Merci Mortalpilou !
C'est très intéressant car je pense avoir eu ce problème : ce début d'année tous les œufs d'une même poule, mis en incubation, ont avortés autour du 12 -15 ème jour.
J'ai traité la poule il y a 2 semaines et j'attends de voir les résultats, déjà elle pond des œufs plus gros, plus souvent et moins rugueux.
avatar
Shima

Féminin
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2012
Nombre de messages : 3637
Localisation : Pyrénées-Atlantiques
Concours photos : Triple gagnant du concours photo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Jeu 13 Fév 2014, 09:08

Justement, à ce sujet, ...

quand on a des oeufs mous, ridés ou rugueux, avant de penser à un éventuel manque de vitamines ou de calcium, optez pour un problème viral ou bactérien.

Les oeufs dits "anormaux" de ce type tournent à 95% autour d'un problème de type "Mycoplasme quelconque" et/ou "Bronchite infectieuse" et/ou E.coli ou salmonelles.

Traitez d'abord la poule et ne donnez les vitamines qu'ensuite.
Certaines vitamines contrecarrent l'action de certaines molécules antibiotiques.
méfiez-vous à ne pas annuler l'efficacité d'un traitement quand vous apportez des compléments à un sujet; vous pourriez engendrer une résistance de la bactérie à la molécule proposée.
le problème des résistances antibio. est déjà bien assez lourd comme ça.

Et, dans la mesure du possible, distinguez le traitement préventif du traitement curatif.
N'utilisez pas la même molécule pour traiter l'un et pour traiter l'autre (pour les même raisons qu'au dessus).
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Shima le Jeu 13 Fév 2014, 09:42

Je précise que ma poule n'avait aucun symptômes et se portait parfaitement bien, à part cette ponte aléatoire et tous ses œufs avortés. Les embryons ne grossissaient pas et restaient petits, il y en a un qui est mort au 20ème jour d'incub mais il paraissait en être qu'au 12 ème jour, il pesait 9 gr. On pouvait se rendre compte de ce problème dès le mirage au 10ème jour car l'embryon ne remplissait pas l'œuf.
Suite à ma visite chez le véto, je suis revenu avec un traitement contre les mycoplasmes et il m'a aussi conseillé de faire analyser les embryons, si malgré tout cela continuait.
Pour essayer de sauver l'incubation en cours (les œufs étaient pondus avant traitement de la poule), le véto m'a dit de faire une injection de Tylan (antibio anti-mycoplasme) dans la poche à air de l'œuf, entre le 9ème et le 12ème jour d'incubation, ce que j'ai fait.
avatar
Shima

Féminin
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2012
Nombre de messages : 3637
Localisation : Pyrénées-Atlantiques
Concours photos : Triple gagnant du concours photo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Invité le Jeu 13 Fév 2014, 09:58

Très intéressant  cheers 

Étant donné que certains sujets ont l'air de montrer une certaine résistance ou de fabriquer des anticorps, penses tu qu'en écartant de la reproduction les sujets les plus faibles et en ne choisissant que ceux qui seraient "passé à travers" (et qui à priori seraient donc résistants à la maladie), on pourrait "éliminer" la maladie par la sélection.... ?

Je pense de plus en plus qu'au delà de la sélection physique (sur les critères du standard par exemple) d'un sujet, il faut à tout prix avoir en parallèle une sélection de résistance si on veut avoir des souches solides et éviter les problèmes par la suite...

Même si je ne zigouille pas tout ce qui a une plume de travers, j'essaie de repèrer et j'écarte systématiquement de la reproduction tout les sujets qui me paraissent "fragiles" à la naissance comme pendant la croissance.

Ton article conforte encore un peu plus ce point de vue.

Merci  Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Jeu 13 Fév 2014, 14:23

Shima a écrit:Je précise que ma poule n'avait aucun symptômes et se portait parfaitement bien, à part cette ponte aléatoire et tous ses œufs avortés. Les embryons ne grossissaient pas et restaient petits, il y en a un qui est mort au 20ème jour d'incub mais il paraissait en être qu'au 12 ème jour, il pesait 9 gr. On pouvait se rendre compte de ce problème dès le mirage au 10ème jour car l'embryon ne remplissait pas l'œuf.  
Suite à ma visite chez le véto, je suis revenu avec un traitement contre les mycoplasmes et il m'a aussi conseillé de faire analyser les embryons, si malgré tout cela continuait.
Pour essayer de sauver l'incubation en cours (les œufs étaient pondus avant traitement de la poule), le véto m'a dit de faire une injection de Tylan (antibio anti-mycoplasme) dans la poche à air de l'œuf, entre le 9ème et le 12ème jour d'incubation, ce que j'ai fait.
Effectivement, dans ton cas Shima (on en avait parlé entre nous mais c'est intéressant que d'autres le sachent), la poule qui pond ce genre d'oeuf est porteuse saine, elle ne présente pas forcément de signes cliniques de la maladie.
les symptômes, d'un sujet à l'autre, sont variables et aléatoires.
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Jeu 13 Fév 2014, 14:34

Olivier 44 a écrit:Très intéressant  cheers 

Étant donné que certains sujets ont l'air de montrer une certaine résistance ou de fabriquer des anticorps, penses tu qu'en écartant de la reproduction les sujets les plus faibles et en ne choisissant que ceux qui seraient "passé à travers" (et qui à priori seraient donc résistants à la maladie), on pourrait "éliminer" la maladie par la sélection.... ?

Je pense de plus en plus qu'au delà de la sélection physique (sur les critères du standard par exemple) d'un sujet, il faut à tout prix avoir en parallèle une sélection de résistance si on veut avoir des souches solides et éviter les problèmes par la suite...

Même si je ne zigouille pas tout ce qui a une plume de travers, j'essaie de repèrer et j'écarte systématiquement de la reproduction tout les sujets qui me paraissent "fragiles" à la naissance comme pendant la croissance.

Ton article conforte encore un peu plus ce point de vue.

Merci  Wink

Alors, éliminer la maladie, non ...
les plus résistants restent simplement porteurs sains sans déclencher forcément de symptôme.

En revanche, sélectionner des sujets plus forts contre la maladie, ça sûrement.
depuis que le Sinoviae sévit chez nous, j'ai déjà des résultats sur la résistance des jeunes.
C'est une des raisons pour lesquelles je ne fais reproduire que des deux ans chez les grandes races, et que je laisse au moins passer le premier hiver chez les naines.

Après, si ce type de sélection vient s'ajouter à la mise en place du standard, c'est une difficulté de plus, car les plus costauds ne sont pas forcément les mieux au standard.
Malgré tout je trouve ce type de sélection plutôt positif, car la rusticité est un facteur important ---> baisse des traitements et sujets plus résistants sur le long terme.

Un inconvénient ... les adultes rustiques, porteurs sains, transmettent quand même à l'oeuf la bactérie.
Avec le temps on est en droit de penser que les embryons résisteront mieux, mais ça créé quand même de la casse, et il faut parfois quand même traiter les parents sains pour au moins donner une chance aux embryons de résister par la suite.
Ça ne sert à rien non plus de foncer droit dans le mur au début en se contentant d'attendre que quelques oeufs arrivent à terme, c'est comme ça qu'on peut perdre une souche.
... donc deux poids .. deux mesures ... faire du renforcement oui, mais soyez magnanime quand même et montez les difficultés d'année en année progressivement.
Il y a toujours une période de flottement entre le début d'une sélection sur la résistance et les résultats définitifs.

Bien sûr, il y aura toujours quelques fonds de lots ...
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Coquecigrue le Jeu 13 Fév 2014, 21:36

Ca c'est du post !

  surtout continue de cultiver la "débilité", ça me permet de soigner la mienne.
Merci de tes lumières, mais aussi d'avoir pris le temps de nous poster tout cela.

cheers  cheers  cheers


Olivier merci aussi de ta question, et Mortalpilou merci d'avoir rappelé que nos usages des antibotiques risquent, actuellement, de nous laisser démunis (les bactéries se reproduisent plus vite que les chercheurs...) et que ce processus est déjà avéré et pose actuellement problème en médecine vétérinaire mais aussi humaine.



Une question me titille, comment une bactérie demeure dans un porteur sain (sans évoluer) : ou bien est-ce que ça finit par "rattraper" le sujet en fin de vie ou affaibli, comme peut le faire un virus dormant ?
avatar
Coquecigrue

Féminin
Date d'inscription : 18/04/2013
Nombre de messages : 288
Localisation : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Jeu 13 Fév 2014, 21:59

Une bactérie ou un virus peut toujours "rattraper" son hôte, mais si l'hôte est immunisé, alors la bactérie/ou virus devra muter afin de déstabiliser le système immunitaire.
Ce n'est pas improbable du tout.

Quant aux sujets affaiblis, même immunisés, il peuvent toujours se faire piéger.
Le système immunitaire d'un individu affaibli est la première victime de son état.

Pour ce qui est des résistances, il parait que le "Baytril", par ex., possède une molécule encore très utilisée chez l'homme car ne possédant pas encore trop de maladies résistantes.
Il est donc vivement conseillé de ne l'exploiter qu'en dernier recourt.
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Coquecigrue le Jeu 13 Fév 2014, 22:09

Enrofloxacine.

deux liens édifiants sur nos assiettes et autres maladies devenues incurables
http://www.cbgnetwork.org/4242.html
du baytril préventif quotidien en élevage à viande
http://www.cbgnetwork.org/1111.html 

interdiction du baytril en élevage volaille USA
avatar
Coquecigrue

Féminin
Date d'inscription : 18/04/2013
Nombre de messages : 288
Localisation : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Jeu 13 Fév 2014, 22:17

J'utilise actuellement un complément calcium à assimilation rapide et quasi totale.
c'est un produit assez nouveau sur le marché.
Certains le connaissent peut-être déjà.

Je me permet d'en parler aujourd'hui car je le teste depuis plusieurs mois et les résultats sont plus que satisfaisants;
donc j'ai un peu de recul pour faire un peu de pub.
Augmentation du taux de résistance aux maladies, appétence plus importante, sujet mieux finis et plus volumineux (mef pour les petites races et les poussins qui en prennent trop tôt, ou les pigeonneaux), et surtout, baisse du nombre de prise antibio.

Rien à voir avec les morceaux de coquilles d'huitres inefficaces vendus dans le commerce.

Dès que mes analyses sont terminées, je posterai un topo avec des chiffres.
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Coquecigrue le Jeu 13 Fév 2014, 22:24

Pourras tu indiquer la composition stp  (j'utilise coquille d'oeuf broyée en poudre - donc carbonate de calcium 95% - associé à vit. D3 (huile de foie de morue), mais si tu peux indiquer ce qui optimise dans ce produit ce serait intéressant ! Merci d'avance.


Dernière édition par Coquecigrue le Lun 17 Fév 2014, 21:29, édité 1 fois
avatar
Coquecigrue

Féminin
Date d'inscription : 18/04/2013
Nombre de messages : 288
Localisation : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Jeu 13 Fév 2014, 22:38

C'est aussi de la coquille d'oeuf mais au lieu de la broyer, elle est pulvérisée, ce qui la réduit à un état directement assimilable (98% de ce qui est assimilé, dans les 6 à 7 hrs qui suivent l'ingestion).

On ne peut pas obtenir ce type de produit, même en essayant de broyer la coquille (question de vitesse d'absorption de la molécule).

Tous les apports minéraux marins d'origine de la coquille sont présents, et notamment l'iode, ce qui est sûrement la cause du développement de l'appétence chez les sujets qui en prennent, mais également phosphore ... etc etc.
Le produit a l'avantage d'être entièrement naturel sans composite chimique et labellisé Ecocert et stérilisé à haute température, donc pas d'ajout chimique là non plus.
Les éleveurs bio peuvent l'utiliser sans risque.

Il a également l'avantage de s'utiliser à très petites doses, avec quasi aucune perte, alors que les coquilles pilées ou broyées seront éliminées en partie dans les selles du sujet car la dégradation est trop longue par rapport à la vitesse de transit du système digestif .

On peut l'utiliser aussi bien chez les volailles que les chiens chats, lapins cochons d'indes ... résultats très intéressant chez les éleveurs de reptiles aussi, avec une baisse des déformations de coquilles chez les bébés tortues reproduites en captivité.
Il est actuellement testé chez les éleveurs de chèvres et de moutons.
Pour les bovins, le résultat est déjà plus ou moins connu.

Ce n'est pas un produit miracle, juste une façon judicieuse de traiter la molécule, avec un rapport perte/efficacité excellent.

Je l'utilise aujourd'hui de manière continue.
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Invité le Ven 14 Fév 2014, 06:55

Et si tu ne peux/veux pas  pour le moment donner le nom de ce produit ici, on peut l'avoir en MP .... ?

 Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Ven 14 Fév 2014, 09:16

Oui, ça je peux,
je ne sais pas à quel point on a droit ou pas de donner des "marques" ...
je ne connais pas bien les législations qui régissent les fori.
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Invité le Dim 16 Fév 2014, 16:42

Bonjour,
J'avais déjà parlé de ce produit dans ce post:
http://www.poulesoieclub.com/t7682-coquilles-d-huitres-en-poudre

Juste une petite précision car je l'ai utilisé pour des poules Marans....taux de mortalité  à l'éclosion élevé pour cette race-là car les poussins n'arrivent pas à casser de la coquille de l'œuf  qui est très dure de base. Je crois qu'il y a une contre indication aussi pour les pigeons...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Dim 16 Fév 2014, 17:06

(... Effectivement, je n'avais pas vu ton lien Lydie... )

Ne pas donner aux pigeonneaux avant les deux à trois premières semaines de vie pour éviter qu'ils ne se chargent trop (en fait durant la période de régurgitation du lait des parents, donc arrêter d'en donner aux parents durant cette période).
J'ai aussi un collègue qui a eu des pigeonneaux qui n'arrivaient plus à se déplacer à cause de ça.

Pour les poules à oeufs à coquille épaisse, limiter la prise durant la ponte en divisant la dose par deux, et ré-administrer en période creuse pour que les poules se rechargent; sauf si les poules n'en n'ont pas pris avant la ponte.
Adapter le dosage à la race.
Perso, sur la Houdan, je n'ai aucun problème d'éclosion avec une prise normale sur toute l'année.

Pour avoir fini les tests sur les poussins ... éviter d'administrer avant les deux à trois premières semaines, puis adapter la dose à la taille des sujets, sinon les poussins calcifient leur ossature trop vite, hors, elle doit rester élastique durant les premières semaines et assez souples ensuite jusqu'à au moins deux à trois mois.

... comme tout bon produit, ... point trop n'en faut ...
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Coquecigrue le Lun 17 Fév 2014, 21:55

C'est très intéressant, merci Mortalpilou : en particulier pour les moments où on repère une fragilité de coquille  et un risque d'oeuf mou (risques : crises cardiaque, ponte interne...), pour les mêmes raisons que Mortalpilou a soulevées. Je n'ai pas 150 poules, donc j'ai une réserve de coquille d'oeuf en poudre que j'écrase sous un fond de verre plat, c'est comme du sable très fin irrégulier, mais en effet elle n'est pas ultrafine ni stérilisée  (ce qui n'est pas très grave puisque mon parcours est libre).

Pour le peu de confiture dont je dispose :
 Les poules équilibrant elles-mêmes leurs besoins, des coquilles concassées ( mais non broyées en poudre) gagnent à être laissées à disposition en permanence, dans un récipient spécifique, et peuvent être associées à du grit et de la coquille d'huitre (pour éviter une surconsommation).

En effet, la surdose est nocive pour certains organes, et peut aussi avoir l'inconvénient de créer un facteur limitant pour l'absorption d'autres minéraux. De plus les besoins des coqs et des poules ne sont pas les mêmes, ce qui donne un intérêt au fait de laisser les animaux doser (donc sans intégrer aux patées ou grains, mais à disposition

Le doc ci-dessous bien qu'il soit un document commercial pour des hybrides, donne des indications intéressantes enfin sur l'importance d'avoir aussi de grosses particules de calcium.  A taille égale, les morceaux de coquille d'oeuf seront bien mieux assimilés que la coquille d'huitre, mais celle-ci fait aussi effet de grit... donc à voir selon les ressources locales.

[url=http://www.isapoultry.com/fr-fr/products/isa/isa-brown/~/media/Files/ISA/Different languages/French/Products/ISA/ISA Brown/Guide nutritionnel pour les commerciales ISA brown.ashx]http://www.isapoultry.com/fr-fr/products/isa/isa-brown/~/media/Files/ISA/Different%20languages/French/Products/ISA/ISA%20Brown/Guide%20nutritionnel%20pour%20les%20commerciales%20ISA%20brown.ashx[/url]

Pour les petits curieux, le mélange maison que j'ai évoqué m'a donné des résultats en 24 h sur une poule qui pondait des oeufs mous, ça semble correct. Mais pour les plus pointus en nutrition, qui savent exactement ce que leurs animaux (sans accès extérieur) ont dans leur ration comme nutriments, ça semble intéressant pour doser finement (à voir selon le coût).

Concernant le fait de donner des marques, cette interdiction vaut pour les médias tels que télévisions, journaux, mais il n'est pas plus interdit de donner un nom de marque dans une conversation écrite que dans uen conversation orale, tant que ce n'est évidemment pas une démarche martelée ... entre citer un nom et faire une publicité, il y a de la marge. Par contre tu peux ne pas vouloir le faire pour ... ne pas faire rappliquer tous les petits spyware qui vont ausitôt nous assaisonner à leur sauce les bandeaux publicitaires sur le forum WinkVery Happy... ah, le pouvoir des:evil: invocations !
avatar
Coquecigrue

Féminin
Date d'inscription : 18/04/2013
Nombre de messages : 288
Localisation : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Mar 18 Fév 2014, 08:49

Suite à "Échos" ...


J'ai évoqué le produit dont on parle plus haut afin de faire connaître ses avantages et son efficacité (ses défauts aussi, comme tout produit), car il me paraissait important de ne pas garder ce genre d'information pour soi; les fori étant des sites de partages destinés entre autre à aider ses collègues.

Je n'ai pas évoqué de marque directement.



Mais il semblerait que j'ai commis une faute de bienséance ou de présentation ...
Si c'est le cas, veuillez m'en excuser.


Pour remettre les choses à plat,
je suis effectivement dépositaire du produit.
A noter que je ne fais aucun commerce et que je ne touche rien sur ce qui est vendu !
... il n'y a donc pas de partialité quelconque ou d'intérêt sous-jacent dans ma manœuvre.


En revanche, je teste moi même le produit, sur plusieurs "lots tests" afin de mieux le connaître et de mieux communiquer dessus car j'ai pu en constater les effets positifs ET négatifs.
Il me semble que mieux on en connaîtra la bonne utilisation et plus bénéfique ce sera pour tous ceux qui voudraient opter pour .


Je fais donc une communication sur ce point en toute impartialité.
Je ne suis pas la seule dépositaire en France, la parole est ouverte à tous.


Si les administrateurs ou modérateurs pensent que le sujet est malvenu,
ou qu'une faute de règlement a été commise,
encore une fois je m'en excuse,

qu'ils n'hésitent pas à supprimer les posts concernés,
je me rangerai à leur avis.

Je n'ai pas pour vocation à poser des problèmes sur un site quelconque.



Bien amicalement à tous.
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Mar 18 Fév 2014, 08:54

Coquecigrue ... et juste pour informer,

Le grit n'est pas une denrée renouvelable.
Son utilisation ne sera pas éternelle.
C'est une donnée que peu d'utilisateurs de ce produit savent.
Hors les stocks s'épuisent peu à peu.

De plus, il serait reconnu qu'un calcium d'origine "minéral" est moins efficace sur l'organisme qu'un calcium d'origine "animal".
Je tâcherai de me faire confirmer ce point par mes vétérinaires la prochaine fois que je les verrai.
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par manu73 le Mar 18 Fév 2014, 09:08

bonjour

perso ça me fait plaisir de lire ce genre d'article sur le forum..
avatar
manu73

Masculin
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2008
Nombre de messages : 4435
Localisation : savoie
Concours photos : Multiple gagnant du concours photo. Champion hors catégorie ayant remporté plus de 3 fois le concours photo.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Coquecigrue le Mer 19 Fév 2014, 22:08

ah, merci, j'utilisais grit au sens large, d'élement de broyage dans le gésier, et en pensant à la coquille d'huitre à cet usage.

Mon idée est que, si la coquille d'oeuf est plus assimilable, néanmoins la coquille d'huitre fait aussi fonction de grit (au sens large); j'ignore quelles sont les ressources de grit calcique, je serais intéressée de savoir d'où cela vient.


 Mortalpilou  cheers , il n'y a aucun souci, c'est informatif ; je comprends pourquoi tu t'es abstenue de nous indiquer dans ce cas précis la marque puisque tu en es un des dépositaires, tu sors donc du cas général du "membre lambda" qui peut mentionner une marque dans un fil de conversation sans qu'on s'imagine qu'il reçoit un intéressement (nous avons bien compris que de toute façon ce n'est pas ton cas).

Je trouve aussi ce genre d'article vraiment intéressant.
Le partage d'informations utiles est bien le but d'un forum, y compris sur les marques qu'on utilise pour comparer nos avis, ce qui est un échange d'avis de consommateurs.
Les petits malins qui s'introduisent sont vite repérés de toute façon.

Ce serait peut être une idée  de scinder le post pour que le calcium ait son sujet ?
avatar
Coquecigrue

Féminin
Date d'inscription : 18/04/2013
Nombre de messages : 288
Localisation : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Invité le Jeu 20 Fév 2014, 13:41

manu73 a écrit:bonjour

perso ça me fait plaisir de lire ce genre d'article sur le forum..
Même avis pour ma part.

Je n'ai pas lu le règlement du forum, mais je pense que par principe il faut éviter les publicités directes sans arguments.

A l'inverse, le fait de donner son avis sur un produit en argumentant, doit être considéré à mon avis comme de l'information et de l'entraide entre membres de ce forum.

De toute façon si quelqu'un tente de faire du "matraquage publicitaire" il va être vite repéré par les modérateurs ou administrateurs du forum et les corrections seront apportées ....

On cite ici tous les jours des marques........ Frontline, capizol, Métoxyl, Vermyl, Rcom, etc... Pourquoi ne pas parler des autres moins connus, à partir du moment où on reste dans le simple cadre d'un débat et d'un échange d'informations entre membres ?

Je répète que je n'ai pas lu le règlement avant d'écrire ces quelques lignes donc j'espère que je ne vais pas à son encontre .... Wink mais bon, ce n'est pas très grave car ce n'est que mon avis ...  Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par sauterelle le Jeu 20 Fév 2014, 21:36

Moi itou ! Et ce genre de sujets sont trop rares pour que l'on s'en passe. Merci !
avatar
sauterelle

Féminin
Age : 59
Date d'inscription : 16/09/2009
Nombre de messages : 676
Localisation : 61 Orne (Basse-Normandie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Shima le Jeu 20 Fév 2014, 21:42

Je pense la même chose !  Very Happy 
avatar
Shima

Féminin
Age : 57
Date d'inscription : 21/03/2012
Nombre de messages : 3637
Localisation : Pyrénées-Atlantiques
Concours photos : Triple gagnant du concours photo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Invité le Ven 21 Fév 2014, 21:56

Bonsoir,      
J’ai utilisé ce produit pour des poules de réforme qui étaient en très mauvais état. Elles se sont vite remplumées et se sont également mise à pondre rapidement. 
Par contre, je ne l’utilise plus depuis quelques mois maintenant  et il n’y a pas eu d’incidence sur la ponte, elles pondent toujours autant. Je pense que l’utilisation du produit n’est pas nécessaire toute l’année.
Pour éviter certains soucis comme ceux dont parle Myriam, il me parait important que les éleveurs qui utilisent ce produit fassent part de leurs expériences qui pourront nous aider sur son utilisation.Il est aussi important de préciser que ce produit est encore à l’état de test ( la personne qui le commercialise l’annonce clairement) et Myriam le teste actuellement et il faut donc à mon avis l’utiliser avec prudence notamment chez les jeunes et s’attendre à des petits «  couacs » essentiellement dus à un problème de dosage.
En effet, à l’époque où je l’ai commandé, il n’y avait pas de notice sur la quantité à administrer mais un flyer sur lequel il y avait écrit qu’on devait mettre 2% de produit pour les poules en ponte. La petite éleveuse que je suis ne se promène pas avec sa balance. Comment évaluer 2% d’un seau de grains ? Un ami m’avait dit qu’il fallait en mettre une cuillère à soupe par kilo mais c’est difficile d’évaluer le poids du grain dans un seau donc on a tendance à mettre un peu au hasard, plutôt plus que moins ( enfin moi !).Manifestement j’en mettais trop et j’ai donc perdu pas mal de poussins. Peut-être que maintenant il y a une notice qui précise la quantité à administrer en fonction de l’âge et de la race. Si cela n’est pas le cas, cela me paraît indispensable. Pour ma part cette année je vais faire naître un maximum sans utiliser ce produit parce que c’est franchement rageant d’entendre les poussins dans l’œuf et de ne pas les voir sortir. Par contre, il est possible que je l’utilise à nouveau après la saison de reproduction pour remettre mes poules en état.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Sam 22 Fév 2014, 07:53

Dès que j'ai fini les tests, je pourrai faire une première notice d'utilisation destinée aux poules, canards et oies, en accord avec la vendeuse; et ce afin de permettre aux utilisateurs de l'administrer plus en sécurité dès les premiers âges.
Que d'autres testeurs n'hésitent pas à faire parvenir à la boite, le résultat de leurs tests, avec des mesures s'ils le peuvent.

Comme il en faut peu, on aurait vite tendance à en mettre de trop, car impression que la dose "visuelle" est insuffisante.

A préciser que le produit n'est pas destiné "qu'à" la ponte.

Contrairement à Lydie, je l'utilise et l'utiliserai toute l'année car l'un de mes buts est de contrer la fragilité des sujets envers le mycoplasme (notamment sinoviae dans mon cas), et pas que ....
J'obtiens actuellement d'excellents résultats, et je n'ai aucun déboire sur l'éclosion des oeufs pour le moment.

Autre possibilité, comme Lydie, administrer sur des périodes précises.
Dans ce cas le dosage n'est pas le même, mais il faut veiller à stopper ou réduire considérablement le dosage pendant la ponte.

Chaque race ne réagit pas toujours de la même manière que sa voisine à l'assimilation du produit, donc il faut envisager une marge variable de manœuvre.
L'idéal étant de commencer en douceur, surtout pour des petites races.

Il faut aussi distinguer plusieurs types d'utilisation .. les naines à proprement parler ... les GR de petit et moyen modèles (dont font parties les poules Soie) ... les GR normales ... et les très grandes races ... ... encore à part ... les anatidés petits modèles et d'ornements ... et les oies et canards dits de rapports.

Je dois en discuter la semaine prochaine avec la vendeuse pour la mise en place d'une notice détaillée, qui sera encore provisoire durant un certain laps de temps.

Pour ceux qui utilisent ou voudraient utiliser le produit actuellement avec un minimum de sécurité, qu'ils n'hésitent pas à me contacter pour une orientation de dosage.

Le fait qu'il faille faire autant attention au dosage et à la manipulation du produit, montre que ses effets sont sans égal aux copeaux d'huître classiques que vous pouvez mettre d'ordinaire et qui ne nécessite pas de dosage particulier.
Avant j'en donnais à volonté, et je n'ai jamais eu à me soucier d'avoir des poussins trop calcifiés ou des oeufs trop durs à éclore, alors même que je suis déjà sur un sol argilo-très.calcaire.

Les éléments calcaires (d'origine minéral) qui sont absorbés par nos volailles, à même le sol, n'a pas les mêmes effets non plus qu'un calcium animal.
Il est dégradé beaucoup moins vite dans l'organisme, est en partie rejeté dans les selles et n'a pas la même capacité d'absorption.

Toutefois, nous savons tous que les éleveurs qui conduisent sur un sol plutôt calcaire, auront moins de carence en calcium que ceux dont les sols sont plus argilo-sableux.
Prenez en compte ces prises pour les utilisateurs du produit si besoin.

Il faut aussi compter sur la propension de certaines poules à absorber le produit plus que d'autres.
Vous ne pouvez pas véritablement maîtriser ce phénomène, juste réguler la prise.

Enfin, il reste que le gésier a quand même besoin de microparticules pour fonctionner de façon optimum.
Si vous utilisez le produit, il me semble que vous devriez préférer des sables fins ou moyens, peu onéreux et plus efficaces que les copeaux d'huître pour cette fonction du gésier, car le produit (même en granules) ne joue pas ce rôle.
A noter que les copeaux d'huître sont abrasives.
J'ai pu constater, lors d'autopsies, que les poules (notamment naines) avait parfois des lésions au niveau du jabot à cause des copeaux d'huître. (phénomène moins observé sur les GR en ce qui me concerne)


Une Nième précision ... si vous faites des pâtées humides dans lesquelles vous incorporez la poudre de calcium, la quantité de produit assimilée est bien supérieure à cette même poudre (ou granule) diffusée dans les préparation sèches de grain.
D'ailleurs les utilisateurs savent qu'il reste de la poudre au fond des gamelles une fois le grain fini.

Il est judicieux alors de ne pas remettre poudre sur la dose de grain qui suit et re-mélanger le produit restant avec le nouveau grain.

Dans mon cas, les volailles ont une préparation pâtée tous les deux jours, à base de riz, huile ou graisse et repasse de mes propres moutures.
Aussi, j'évite de trop ajouter le produit dans les gamelles sèches normales.
Il vaut mieux sous-doser que surdoser.
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Karajan77 le Lun 24 Fév 2014, 20:42

Je n'avais pas encore pris le temps de tout lire… vraiment très intéressant!
Merci beaucoup pour le partage  cheers
avatar
Karajan77

Féminin
Age : 39
Date d'inscription : 02/06/2010
Nombre de messages : 581
Localisation : Valais/Suisse
Concours photos : Multiple gagnant du concours photo. Champion hors catégorie ayant remporté plus de 3 fois le concours photo.

http://www.shaggypaws.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mariekiki52 le Jeu 20 Mar 2014, 13:17

Shima a écrit:./.. 
C'est très intéressant car je pense avoir eu ce problème : ce début d'année tous les œufs d'une même poule, mis en incubation, ont avortés autour du 12 -15 ème jour.
J'ai traité la poule il y a 2 semaines et j'attends de voir les résultats, déjà elle pond des œufs plus gros, plus souvent et moins rugueux.
 Tu pourrais me donner le nom de ton traitement, par mp, s'il te plait.

Je pense avoir plusieurs cas à la maison, venant du même éleveur mais là n'est pas le soucis.
Quand j'en ai parlé à mon véto et que je lui ai demandé un traitement, il m'a fait des yeux gros comme des camions  Shocked
avatar
mariekiki52

Féminin
Age : 48
Date d'inscription : 02/03/2012
Nombre de messages : 1228
Localisation : Plateau de Langres (52)

https://www.facebook.com/DeDuvetsEtDeSoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Jeu 20 Mar 2014, 14:24

Aide par MP ..
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mariekiki52 le Jeu 20 Mar 2014, 19:56

Merci à vous 2 pour votre aide et vos conseils.
Pour ma petite expérience, voici ce que j'ai pu constater et je pense que c'est ce que je traîne dans mon parquet depuis le début.
Les sujets atteints, pour le moment, viennent du même endroit.
Des œufs envoyés par la poste, 4 naissances sur 7 œufs, sachant que 2 autres sont morts à la naissance, donc satisfaite totale quant au résultat.
2 mois se passent et un 1er sujet montre les symptômes de la coccidiose, j'en profite pour traiter tout le monde et tout rentre dans l'ordre.
Sauf que ce même sujet fait une rechute quelques jours plus tard, en boule, la tête dans le corps, les pattes raides, je retente un traitement pensant que c'est la coccidiose mais je perds ma jeune poule quelques jours plus tard, impossible de la faire boire ou manger.
Le petit troupeau grandit et c'est au tour du petit coq d'aller mal.
Il commence par boiter, les pattes endolories puis se tient mal debout, culbute et finit par ne plus se lever. Il mange et boit mais se traîne pour se déplacer. Je le mets à l'écart pour éviter qu'ils soit piétiné par les autres et le soigne afin qu'il se nourrisse, chose qu'il finit par refuser au bout de 10/15 jours et fini par mourir.
Les 2 poules qui me restent grandissent, font leur 1er oeufs, qui sont fécondés mais avortent au bout d'une semaine.
Je retrouve une des 2 poules prostrée dans le fond de son poulailler un matin au réveil, vacillant, de la diarrhée, la tête basse, je la mets à l'écart et en profite pour la vermifuger, pendant 2 jours, la nourrit avec de l'aliment poussin, au calme dans un carton rempli de paille propre.
La demoiselle chipote un peu pour manger et pour boire le 1er jour et se remet totalement au bout de 3. Elle passe ses journées à l'ombre tranquille sur la terrasse et la nuit au chaud dans la remise.
Je la remets avec le coq et sa sœur le 4ème jour et elle se porte comme un charme. C'était Dimanche.

Lundi, je rentre vite fait à midi pour vérifier que tout va bien et je trouve sa sœur, assise sur les fesses, les pattes vers l'avant, en train de faire comme elle peut pour ne pas culbuter. Je la place dans un carton, essaye de l'abreuver mais rien n'y fait, elle semble ne pas pouvoir avaler et je pense, avec le stress, semble avoir du mal à respirer, le bec ouvert.
Le soir, je lui donne à boire le reste de vermifuge de sa sœur et à manger et elle se jette sur les gamelles, sans pouvoir pour autant se tenir sur ses pattes.
Je la sors le matin et la rentre le soir, pendant 2/3 jours, elle se tient à l'heure où je vous parle, bien droite sur ses pattes.

Les derrières sont propres, elles sont de nouveau normales ... pour le moment.
Le vermifuge contiendrait-il une molécule qui les rétablit ? Momentanément peut-être mais ça a l'air de fonctionner.
J'ai commandé le traitement chez mon vétérinaire et je vais quand même les soigner comme il faut quand je l'aurai reçu et j'attends que d'autres tombent malades puisque c'est à priori contagieux.
Le fait est qu'elles paraissent aller mieux, je me pose juste la question.

Un milliard de merci à Mortalpilou pour ce post qui me donne enfin une explication à toutes ces pertes de sujets et qui va surtout me permettre de remédier au problème. 

 
avatar
mariekiki52

Féminin
Age : 48
Date d'inscription : 02/03/2012
Nombre de messages : 1228
Localisation : Plateau de Langres (52)

https://www.facebook.com/DeDuvetsEtDeSoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Jeu 20 Mar 2014, 20:48

mariekiki52 a écrit:Merci à vous 2 pour votre aide et vos conseils.
Pour ma petite expérience, voici ce que j'ai pu constater et je pense que c'est ce que je traîne dans mon parquet depuis le début.
Les sujets atteints, pour le moment, viennent du même endroit.
Des œufs envoyés par la poste, 4 naissances sur 7 œufs, sachant que 2 autres sont morts à la naissance, donc satisfaite totale quant au résultat.
2 mois se passent et un 1er sujet montre les symptômes de la coccidiose, j'en profite pour traiter tout le monde et tout rentre dans l'ordre.
Sauf que ce même sujet fait une rechute quelques jours plus tard, en boule, la tête dans le corps, les pattes raides, je retente un traitement pensant que c'est la coccidiose mais je perds ma jeune poule quelques jours plus tard, impossible de la faire boire ou manger.
C'est intéressant comme observation car il semble (par expériences multiples de mon côté), que l'un des meilleurs moyens de fusiller un Sinoviaen, c'est de lui donner un anticoccidien. Je paris que ton sujet, Mariekiki, n'a jamais eu une seule goutte de sang dans les selles !
Le problème étant que les symptômes sont d'apparence similaire sur la prostration du sujet et les plumes ébouriffées, d'où la confusion .. les vétos commettent la même erreur, je l'ai déjà constaté auprès de petits éleveurs ayant eu ces symptômes là chez eux et traités par anticoccidien sans succès par le vétérinaire ... quand ce n'est pas "dérivés de tétracycline" contre un Coryza qui n'en est pas un ...
Je rappelle que je ne jette pas la pierre aux vétos, qui ne sont malheureusement pas formés dans les spécialités médicales complexes de l'aviculture, hormis celle des grands cheptels industriels, qui optent en général pour un abattage total en cas de problèmes massifs ... donc pas besoin de traiter.

Les maladies aviaires sont sans arrêt en mouvement, dans l'espace, le temps et les mutations.
pas toujours simple de s'y retrouver.

Nous même ne sommes pas vétos et nous tâtonnons avec grand mal pour remédier à tous ces problèmes.

Le petit troupeau grandit et c'est au tour du petit coq d'aller mal.
Il commence par boiter, les pattes endolories puis se tient mal debout, culbute et finit par ne plus se lever. Il mange et boit mais se traîne pour se déplacer. Je le mets à l'écart pour éviter qu'ils soit piétiné par les autres et le soigne afin qu'il se nourrisse, chose qu'il finit par refuser au bout de 10/15 jours et fini par mourir.
A savoir que le Mycoplasme Sinoviae, contrairement à son homologue Gallisepticum, entraine beaucoup moins de morts massifs, mais beaucoup plus de déformations physiques alliées à un fort taux de morbidité.
L'effet "culbuto", évoqué dans le document plus haut qui est à l'origine de ce post, et constaté aussi chez Mariekiki, est l'un des symptômes les plus représentatifs de la maladie et celui dont on peut le moins se tromper avec une autre pathologie.
On pourrait encore le confondre avec Marek, mais dans le cas de Sinoviae, les sujets restent couchés les pattes sous eux et marchent ou se relèvent avec difficulté comme s'il avaient de l'arthrite, mais les tarses gardent un peu de tonus. Quand le sujet ne peut plus se déplacer du tout, les tarses restent tous les deux du même côté et sont douloureux au touché. A l'inverse, chez Marek, les tarses touchés sont souvent tendus vers l'extérieur dès le départ et non quasiment plus de tonus. Les doigts ont tendance à se recroqueviller très forts. Le sujet ne peux donc plus se mouvoir ou se déplacer du tout, et ils ne sont pas forcément douloureux, plutôt insensibles à la palpation.

Un autre symptôme évoqué ici et quasi toujours observé chez le Sinoviaen très touché, l'arrêt de l'alimentation.
En général, le sujet ne meurt pas du Sinoviae, mais de toutes les maladies annexes qui viennent se greffer dessus parce que l'animal a cessé de se nourrir et s'est affaibli, voire il meurt de faim et de soif tout simplement.


Les 2 poules qui me restent grandissent, font leur 1er oeufs, qui sont fécondés mais avortent au bout d'une semaine.
Je retrouve une des 2 poules prostrée dans le fond de son poulailler un matin au réveil, vacillant, de la diarrhée, la tête basse, je la mets à l'écart et en profite pour la vermifuger, pendant 2 jours, la nourrit avec de l'aliment poussin, au calme dans un carton rempli de paille propre.
La demoiselle chipote un peu pour manger et pour boire le 1er jour et se remet totalement au bout de 3. Elle passe ses journées à l'ombre tranquille sur la terrasse et la nuit au chaud dans la remise.
Je la remets avec le coq et sa sœur le 4ème jour et elle se porte comme un charme. C'était Dimanche.

Lundi, je rentre vite fait à midi pour vérifier que tout va bien et je trouve sa sœur, assise sur les fesses, les pattes vers l'avant, en train de faire comme elle peut pour ne pas culbuter. Je la place dans un carton, essaye de l'abreuver mais rien n'y fait, elle semble ne pas pouvoir avaler et je pense, avec le stress, semble avoir du mal à respirer, le bec ouvert.
Le soir, je lui donne à boire le reste de vermifuge de sa sœur et à manger et elle se jette sur les gamelles, sans pouvoir pour autant se tenir sur ses pattes.
Je la sors le matin et la rentre le soir, pendant 2/3 jours, elle se tient à l'heure où je vous parle, bien droite sur ses pattes.

Les derrières sont propres, elles sont de nouveau normales ... pour le moment.
Le vermifuge contiendrait-il une molécule qui les rétablit ? Momentanément peut-être mais ça a l'air de fonctionner.
C'est à double tranchant, en fonction des molécules utilisées, le vermifuge peut fusiller l'animal s'il est Sinoviaen, mais moins facilement qu'avec un anticoccidien.
J'ai commandé le traitement chez mon vétérinaire et je vais quand même les soigner comme il faut quand je l'aurai reçu et j'attends que d'autres tombent malades puisque c'est à priori contagieux.
Le fait est qu'elles paraissent aller mieux, je me pose juste la question.
Ce qui se passe ici "probablement" ... il faut comprendre que s'il y a un sinoviaen dans un cheptel, vous pouvez considérer qu'ils le sont tous.
Le Mycoplasme quel que soit sa nature est hautement contagieux par contact aussi bien que dans l'air environnemental.
Un Sinoviaen éternue ... un coup de vent ... et c'est une propagation de la maladie sur plusieurs kilomètres à la ronde.
Les poules ici avaient probablement contracté la maladie en même temps que leurs collègues, mais elles ont mieux résisté, se sont peut-être immunisées au passage, pour certaines d'entre elles (pas toujours, il faut le savoir), mais un peu affaiblies par la maladie, elles ont contracté des "véroles" annexes.
J'ai l'habitude de dire que Sinoviae adore inviter des copains, c'est juste que vous ne souhaitez pas que ça se passe dans votre restaurant !!

Ici il a été assez aisé de les soigner (et c'est tant mieux), mais attention à veiller aux rechutes.
Un conseil, protéinez vos convalescents.


Un milliard de merci à Mortalpilou pour ce post qui me donne enfin une explication à toutes ces pertes de sujets et qui va surtout me permettre de remédier au problème. 

Un petit Hic quand même dans l'équation, face à Sinoviae, vous n'aurez pas toujours la possibilité de tous les sauver.
Plus Sinoviae démarre jeune et plus les séquelles sont graves, handicapantes et irréversibles.
Il faut parfois abattre des sujets trop touchés, malgré qu'ils aient survécus et se soient guéri.
De même, l'idéal est de démarrer un traitement le plus tôt possible dès l'apparition de la maladie.
malheureusement là aussi, vous ne vous apercevrez pas toujours de la présence de la maladie dès le début.
Quand les sujets culbutent, c'est qu'il y a déjà plusieurs jours voire une bonne semaine que le problème a démarré, ce qui ne vous laisse parfois pas toujours le temps d’entamer le bon traitement à temps.


A cela s'ajoute parfois une molécule antibio dont la bactérie résiste malheureusement déjà,
donc retard de traitement pour trouver la molécule adéquate, quand il n'est pas trop tard pour se faire.
Et la constante éternelle ... il y aura toujours des sujets plus fragiles (souvent les plus jolis esthétiquement, n'en doutez pas), et qui ne guériront jamais malgré tous vos bons soins.
Toutefois, arriver à détecter le problème de bonne heure peut permettre d'en sauver un peu plus et d'éviter des déformations osseuses et articulaires inutiles.

Une dernière chose, chez les poussins, passé plusieurs semaines, quand un lot devient hétérogène avec des sujets qui se développent mieux que d'autres, malgré aucun symptôme, hormis parfois quelques niflettes occasionnelles, envisagez que Sinoviae soit en cause. Une bonne chose quand même dans les antibios qui contrent les mycoplasmes, ils sont souvent efficaces aussi sur d'autres maladies annexes.
Démarrer par eux plutôt qu'un dérivé de tétracycline pourrait très bien vous faire gagner du temps si vous hésitez sur le diagnostic ... et ne faites que du cas par cas si seulement quelques sujets sont atteints, inutile d'utiliser les antibios en généralisant les traitements à tout le cheptel, c'est inutile et contre-productif, les plus forts ont déjà commencé à résister.
A l'inverse quand les reproducteurs se portent bien mais que vous constatez des avortements massifs dans vos couvées, il n'y a d'autres choix que de traiter les parents (avec une molécule différente de celle que vous utiliseriez pour un traitement curatif), et optez pour un dosage préventif. Çà assainit les parents et notamment le système ovarien des poules. Normalement, tout rentre dans l'ordre par la suite
. On observe ce phénomène, souvent en tout début de saison quand la pluie le vent et le froid  se cumulent sur des périodes longues, fin d'hiver, début printemps.
La stérilisation des oeufs est inutile dans ce cas précis car les traitements d'assainissement de l'oeuf ne concernent principalement que des traitements extérieurs, et ne touchent pas l'intérieur de l'ovule qui est déjà contaminé.
Il existe toutefois des traitement par perforation et introduction d'antibio dans l'oeuf, mais ça reste complexe et pas forcément accessible à tous les éleveurs si vous craignez prendre des risques. Ils furent autrefois utilisés avec succès.


 
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Invité le Ven 21 Mar 2014, 07:48

Est ce que tu penses que la poulette dans ce sujet aurait pu être touchée par le sinoviae (deux vidéos) ...?

http://www.poulesoieclub.com/t7066-etat-febrile?highlight=f%E9brile

J'ai eu d'autres cas sur des sujets à la maison ou que j'avais cédés (4 ou 5 en tout ... sur 140 environ).

Ne sachant pas ce qui peut occasionner cette paralysie, j'ai toujours pensé à Marek, mais on m'a souvent répondu (à juste titre je pense...) que si j'avais Marek dans mon élevage, les pertes seraient bien plus lourdes.

J'ai lu à plusieurs reprises des sujets où les gens signalaient le même type de symptômes sur un de leurs sujets.

A chaque fois, ces sujets m'ont intéressé car j'aimerai savoir ....

Malheureusement, pour le moment je n'ai aucune réponse à part ton sujet sur le Mycoplasme Sinoviae qui pourrait être une piste plausible.

Pour en être sûr, que me conseilles tu si demain j'ai un nouveau sujet touché ?

Traitement ? Analyses ? Autopsie ? 

Comme tout le monde, je déteste perdre un sujet.

J'ai la chance de n'avoir que très peu de "pertes" dans mon élevage mis à part ces quelques cas et j'aimerai bien tout mettre en œuvre pour y remédier car c'est assez pénible d'avoir cette épée de Damoclès au dessus de son élevage. Même si elle ne tombe pas souvent ....

Merci en tout cas pour tout ces conseils et pour toutes ces explications  Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Ven 21 Mar 2014, 10:09

... J'ai lu l'autre post et regardé tes deux vidéos.
C'est très bien que tu l'ais filmée car c'est parfois plus parlant qu'une description (pas toujours simple d'être juste dans la description et les bons mots à employer pour que l'autre comprenne).

 Arrow  1) Malheureusement, j'ai envie de dire, on n'a pas affaire à un cas de Sinoviae. (malheureusement car tu as raison de t'inquiéter pour ce cas, ça me parait plus vicieux)
Ici le sujet ne souffre pas, les mouvements de la patte gauche sont désordonnés d'avant en arrière et presque relâchés.
Dans un cas de Sinoviae, c'est plutôt une crispation à laquelle tu aurais à faire.
Le sujet mange bien de surcroîts, hors sur un Sinoviae, ils finissent par ne plus s'alimenter ou boire, probablement parce qu'ils ont des douleurs partout, y compris lors de la déglutition.

 Arrow 2) J'ai également l'impression que les symptômes visibles sont similaires à Marek. Contrairement à ce qui est souvent dit, marek ne provoque pas forcément de grosses crises de contamination.
Ça peut-être le cas, effectivement, mais ça n'est pas systématique.
Dans les cheptels résistants à la maladie, on trouve des cas sporadiques mais redondants et réguliers, ce qui serait (si c'est un marek), le cas chez toi.
Il aurait été bien de faire une première autopsie personnelle sur les sujets atteints.
Si tu rencontres un autre cas chez toi, déjà isole le de suite, et fais quelques observations (pas toujours simple quand on n'est pas habitué à observer ces phénomènes, mais ça ne coûte rien d'essayer).
... dans le cas d'un Marek, les nerfs ont tendance à s'hypertrophier (possibilité visible au niveau du plexus brachial, à la base de l'aile, entre le cou et l'aile). Les ovaires ou testicules ou rein ou foie peuvent contenir des vésicules ou des tumeurs blanchâtres ou grisâtres; à l'inverse, la bourse de Fabricius aurait, elle, plutôt tendance à s’atrophier.
Chez les sujets les plus résistants, il est plus difficile de constater ces phénomènes; après il faut un microscope et une connaissance plus approfondie de l'anatomie des tissus des oiseaux pour travailler seul.
L'autre meilleure chose à faire, une autopsie dans un labo ou chez un véto compétant.

Si la maladie est latente chez toi, tu peux quand même essayer de contrer le phénomène:

- Eliminer d'office les sujets atteints et nettoyer les enclos correspondants.
Marek se transmet surtout par contact ou inhalation.

- Renforcer ta souche. Sans vouloir faire de pub mal placée, le complément alimentaire calcium à assimilation rapide (déjà évoqué dans d'autres posts) m'ont permis de renforcer mes souches face à Sinoviae (attention, je n'ai pas dit que ça guérissait des maladies, ça renforce juste la physiologie des sujets face à leur combat contre les maladies diverses).
Je ne sais pas à quel point il pourrait améliorer la résistance des sujets face à marek, je ne l'ai pas testé pour ce cas, mais ça ne coûterait pas très cher d'essayer.
Nous savons que certaines volailles sont génétiquement plus fragiles à synthétiser certains éléments .. tels que ... calcium, vitamine C, D ...etc etc ...
On peut certes palier aux problèmes de ce genre en additionnant ces composants dans la nutrition, mais reste que l'élimination des sujets faibles et le renfort naturel d'une souche me parait préférable à un palliatif permanent. (choix à réfléchir)

- Envisager, pourquoi pas de vacciner contre Marek les deux futures générations pour tenter d'enrayer la progression de la maladie.
Attention, prendre conseil avec un véto, car les sujets qui auraient déjà été atteints pourraient mourir suite à la vaccination, donc bien se renseigner avant.

 Arrow 3) Une dernière solution, une faiblesse génétique de la souche face à des maladies neurologiques diverses, ... méningites ... ou autres.
Mais il me semble que dans ces cas là, la progression de la maladie est plus brutale. ... se renseigner quand même.

Dans l'immédiat, j'opte plutôt pour des cas latents de Marek.
J'ai déjà eu un marek chez moi par le passé suite à l'introduction de poussins contaminés que j'avais ramené d'ailleurs.
Tarses en déséquilibres, avec de moins en moins de tonus, qui partent parfois devant ou derrière, les sujets finissaient par ne plus pouvoir marcher, mais continuaient de s'alimenter normalement, pendant parfois pas mal de temps avant une dégradation plus poussée du système nerveux.
J'ai gardé des sujets d'observations en local de quarantaine coupé du reste du cheptel.
Puis j'ai systématiquement éliminé tous les sujets qui commençaient à présenter des signes cliniques de la maladie.
Bien que les poussins contaminés ne soient jamais sortis de nurserie, la maladie a quand même commencé à progresser à l'extérieur sur mes propres jeunes au dehors, probablement parce que je l'avais moi même véhiculé à mon insu.
A près avoir fait des nettoyages systématiques et éliminations d'office des sujets atteints, j'ai enrayé le phénomène dès la première année et j'ai eu mes derniers cas légers l'année qui a suivie, puis, plus rien depuis.
Quand on se retrouve avec un marek, il faut rester vigilent plusieurs années de suite car la maladie peut séjourner plusieurs années dans le cheptel via des porteurs sains.
Je n'ai jamais fait de vaccination, mais je conseille tout de même, dans ton cas d'envisager cette solution provisoirement sur les deux année avenir, et seulement chez les nouveaux-nés, afin de ne pas fusiller tes sujets porteurs sains ou déjà immunisés.
Marek ne serait pas trop connu pour se transmettre dans l'oeuf, les cas de ce genre seraient sporadiques.

Je ne sais pas si ça va beaucoup t'aider,
peu d'autres solutions car Marek à proprement parlé ne se soigne pas,
seule la vaccination est une barrière efficace,
mais en tout cas, bonne chance pour la suite.

avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Invité le Ven 21 Mar 2014, 17:49

Merci pour ces réponses.

Je vais continuer d'être vigilant et essayer de repérer tout de suite un éventuel sujet atteint ...

Malheureusement, je ne peux pas vacciner à la naissance car je fais naitre des poussins régulièrement (depuis mi décembre, 153 poussins nés en 10 couvées différentes ... )

Je ne vais pas acheter un vaccin tous les 15 jours...  Rolling Eyes  Si encore il était vendu en petites doses ....

A suivre ..............

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Ven 21 Mar 2014, 18:29

Olivier 44 a écrit:Merci pour ces réponses.

Je vais continuer d'être vigilant et essayer de repérer tout de suite un éventuel sujet atteint ...

Malheureusement, je ne peux pas vacciner à la naissance car je fais naitre des poussins régulièrement (depuis mi décembre, 153 poussins nés en 10 couvées différentes ... ) ... oui, je comprends, je fais naître pratiquement toute l'année, ça va de 1 à 30 poussins par semaine ...

Je ne vais pas acheter un vaccin tous les 15 jours...  Rolling Eyes  Si encore il était vendu en petites doses ....
... d'autant que je ne sais pas si marek se fait en poudre sèche comme New-Castle, ce qui faciliterait les prises ...
Le problème des vaccins et de leur diffusion en petits lots est loin d'être réglé !!!!! ... vaste débat ... !


A suivre ..............
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par guy14 le Dim 23 Mar 2014, 00:48

Superbe travail de Mortal, encore un  cheers  

Pour en revenir au complément calcique. Je me permettrai, pour avoir testé entre autre avant Mortal le produit dans mon élevage et en avoir discuté sur d'autres forums, qu'il est déconseillé pour ceux qui comme moi, ont une eau calcaire à fortement calcaire.
J'entends que ce produit peut être utile pour des élevages industriels de pondeuses. Idem pour nous amateurs quand nous sommes sur terrain silicieux.
Par contre, je vais moi complètement le stopper sur mes ornements. Déjà, pour les espèces à coquille dure (Marans entre autres), il reste dangereux pour le bêchage comme Lydie l'a indiqué. Il peut provoquer également des crises de goutte à haute dose (même si le fournisseur explique que le trop de produit est "naturellement" éliminé) qui peuvent passer pour du Myco. synoviae et cerise sur le gâteau, donner du calcium en pleine période de ponte et même à la dose prescrite par le fournisseur du produit peut être mortel. Voici qq photos d'un sujet pékin que je vais longtemps regretter :
Son coeur :


Une partie de son foie :


Un rein :


Mon véto n'en revient pas. Le calcium a totalement bloqué les reins. Puis s'est propagé dans tout l'organisme. Mon sujet n'avait pourtant montrer aucuns signes le matin. Le soir à la fermeture des poulaillers, morte.

En voyant les organes, mon véto (connaissant notre élevage) m'a de suite demandé si je faisais un apport calcique quel qu'il soit? j'ai donc répondu oui. Sur la fiche du produit, le fournisseur le préconise à 2%, nous l'utilisions à 0,5% en quotidien...

En conclusion, apporter un produit quel qu'il soit, naturel ou non, n'est pas anodin. Je regrette simplement que la personne commercialisant ce produit (je ne parle pas de Mortal qui n'est que dépôt) ne l'ai pas correctement testé avant de le vendre avec des dosages. Je compte donc sur le sérieux de Mortal pour remonter l'information et en affiner la posologie.
avatar
guy14

Masculin
Age : 39
Date d'inscription : 13/04/2010
Nombre de messages : 123
Localisation : Sud Lot, 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Dim 23 Mar 2014, 08:44

Il est très bien de voir ces photos, merci Guy14, car ça permet de constater qu'un fort surdosage n'est jamais anodin et peut entrainer des catastrophes importantes.

Effectivement, on est en train de travailler sur ce point .. la posologie.
Celle qui avait été donnée au départ n'était pas juste.

Le problème à la base vient du fait qu'il avait été noté en posologie "2%".
On a pas mal de retours tests au jour d'aujourd'hui, et on a pu réajuster ce point.

J'ai moi même averti le fournisseur qu'on ne comprenait pas ce que signifiait ce chiffre "2%" et par rapport à quoi.
C'est une erreur couramment observée dans de nombreux produits en l’occurrence ... un pourcentage, mais par rapport à ..?? ..
( Pour avoir communiqué avec différents éleveurs volailles et pigeons, j'ai constaté que lorsqu'on parle de pourcentage, les éleveurs ont tendance à mettre 2% par kilo de grain, ce qui effectivement n'est pas juste, que l'eau soit calcaire ou pas, d'autant que cela dépend aussi de la prise faite par les sujets, si ces derniers n'ont pas terminé le produit, il faut éviter d'accumuler ).

Actuellement, le produit est encore test chez pas mal d'éleveurs.
On commence à avoir du recul sur les dosages et les choses à ne pas faire.

On est aujourd'hui d'accord pour informer le dosage en terme de gr/kg de bête, soit 0,5 à 1,5g de poudre par kilo de volailles en fonction des masses des animaux, et de s'il s'agit de grandes tailles ou de naines. Les pigeons ont leur propre posologie, les reptiles également ... et il en est de même pour les ovin-caprins ... les bovins eux connaissaient déjà ce genre de produit avant l'apparition de celui-ci et ont eu le recul nécessaire pour affiner les doses d'entrée de jeu.

J'ai testé moi même les surdoses au niveau de la posologie actuelle, sans  conséquence visible sur les volailles (adultes ou jeunes de plus de un mois) actuellement, et avec le même taux de calcaire dans l'eau que Guy14.
Je pense que la barre a été redressée sur ce point.
Il faudra encore observer pour affiner ce qui est déjà en place.

Ne pas hésiter à redemander le dosage si vous avec un doute sur l'administration.

Pour les tous jeunes de moins de un mois, il faut veiller à être très léger si on utilise le produit.
Un éleveur de pigeon de ma connaissance a stoppé le produit sur les pigeonneaux, justement à cause d'une mauvaise administration posologique.
Les pigeonneaux ingurgite le lait nourricier des parents, à ce stade (durant deux à trois semaines) il vaut mieux éviter de donner du calcium aux parents, surtout en dosage adulte.
Et j'ai entrepris aussi de n'en donner aux poussins qu'après deux ou trois semaines après la naissance car les poussins se bâfrent assez vite sur les fond de gamelle, là où la poudre tend à s'accumuler, un point à prendre en compte (ne pas rajouter de calcium systématiquement s'il en reste au fond des mangeoires, mais re-mélanger jusqu'à ce que le produit soit utilisé).
Une surdose à cet âge empêche l'ossature de garder sa souplesse assez longtemps durant la phase de croissance (ça c'est un constat chez moi).

Pour les utilisateurs, si d'autres problèmes subsistent, n'hésitez pas à les faire parvenir au fournisseur avec les conditions de prise.
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Invité le Lun 24 Mar 2014, 21:47

mortalpilou a écrit:Il est très bien de voir ces photos, merci Guy14, car ça permet de constater qu'un fort surdosage n'est jamais anodin et peut entrainer des catastrophes importantes.

Terribles ces photos Guy14!
Je ne sais pas si on peut parler dans ce cas de surdosage car c'est celui préconisé sur la notice!
Ce qui me choque un peu c'est que ce sont les acheteurs qui ont fait les frais d'un produit dont le dosage préconisé n'est pas adapté même dangereux puisque manifestement plusieurs éleveurs ont perdu des sujets. Il me semble que ce n'est pas le premier cas chez Guy14.
" La posologie de départ n'était pas juste".....
Si maintenant on se rend compte que donner ce produit à hauteur de 2% correspond à une dose 4 fois supérieure à celle qu'il faudrait c'est plus que limite. Je suis cliente de ce produit et à aucun moment je n'ai été informée par le fournisseur qu'il fallait réduire le dosage! Cela dit je ne l'utilise plus pour les raisons citées plus haut.
Merci Mortalpilou pour les précisions que tu apportes et les essais que tu fais.
Il me semble que ce post pourrait être séparé et mis dans une autre rubrique car il s'éloigne un peu  du thème de départ mais il me parait quand même important et mérite d'être mis en avant car les conseils de Mortalpilou concernant son utilisation me paraissent indispensables pour éviter d'autres morts.
Si un modérateur passe par là....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par nat 59 le Lun 24 Mar 2014, 23:25

génial ce post, j'apprend plein de trucs, mais maintenant je me pose plein de questions concernant mon élevage... j'ai pu rencontré les fournisseurs du carbonate de calcium, ils en parle un peu comme un "produit miracle" (sans aucune critique quelconque). je l'ai  utilisé un tout petit peu, sur des jeunes en fin de croissance qui avaient un peu de mal. je comptais le réutiliser cette saison, sur mes jeunes les plus vieux, mais le cas de Guy14 me freine quelque peu  scratch 


en plus, j'ai eu affaire avec le mycoplasme S. sur 2 de mes plus beaux jeunes PS de cette année, je n'ai pas pu les soigner (même sur les conseils avisés de Mortal), car les traitements sont très chers, et pour moi ca ne valait pas le coup à cette échelle ...

et aussi, comment les éleveurs ont pu faire, pendant des millénaires, pour faire face à tout ça ? ils n'en avaient même pas connaissance !
avatar
nat 59

Masculin
Age : 21
Date d'inscription : 24/04/2012
Nombre de messages : 1149
Localisation : nord
Concours photos : Gagnant concours photos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par guy14 le Mar 25 Mar 2014, 08:40

Lydie a écrit:
mortalpilou a écrit:Il est très bien de voir ces photos, merci Guy14, car ça permet de constater qu'un fort surdosage n'est jamais anodin et peut entrainer des catastrophes importantes.

Il me semble que ce n'est pas le premier cas chez Guy14.
" La posologie de départ n'était pas juste".....
Si maintenant on se rend compte que donner ce produit à hauteur de 2% correspond à une dose 4 fois supérieure à celle qu'il faudrait c'est plus que limite.

Attention Lydie, cette poule pékin morte devenue reproductrice recevait le calcium au dosage de 0,5% depuis ses 4 mois. Et oui, nous en sommes à 11 cas.
Sur ce cas la conclusion de mon véto a été blocage des reins par excès de calcium d'où dépôts sur les organes internes et mort de l'animal par intoxication. Comme on ne donne que le carbonate de calcium comme complément, ce n'est pas sorcier de voir d'ou vient le problème. Nous zappons quasi toujours de donner des vitamines sachant que l'on donne céréales, légumes et fruits. D'ailleurs, il a relevé spontanément avec ce nouveau cas, que l'épidémie de pasterellose que nous avons eu il y a 2 mois, quand il a autopsié les deux animaux que nous avions apporté, les deux avaient des dépôts de calcium sur les reins, le coeur et le foie principalement. Il se demande donc, si en fait, ce n'est pas une néphrite que nous avons eu mais plutôt un bloquage des reins par le carbonate de calcium, empêchant leurs fonctions et servant de point de départ à une infection à E coli et Pasterelle qui ont été opportunistes. en effet, une néphrite ne se produit que dans des bourbiers industriels et animaux en claustration. Nous avons déjà déboursé 90€ d'analyses plus les autopsies. Il veut donc que nous lui rapportions le prochain cas pour analyses poussées. D'une je ne sais pas si nous le ferons car nous stoppons le calcium sauf pour les pondeuses et nous verrons en fonction de notre bourse.
avatar
guy14

Masculin
Age : 39
Date d'inscription : 13/04/2010
Nombre de messages : 123
Localisation : Sud Lot, 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Mar 25 Mar 2014, 09:31

nat 59 a écrit:.....

et aussi, comment les éleveurs ont pu faire, pendant des millénaires, pour faire face à tout ça ? ils n'en avaient même pas connaissance !

Les maladies, les problèmes diverses, ...,  évoluent avec le temps, et ne sont jamais les mêmes;
Ne croyez pas qu'il faille en éradiquer un pour être à l'abri, c'est l'évolution, et le vivant évolue sans cesse.
Les anciens ne faisaient pas face aux maladies actuelles, ils étaient adaptés à celles présentes à l'époque, et ne pouvaient pas toujours y faire face.
Mais c'est valable encore aujourd'hui, on soigne ce qui peut l'être, mais combien de maladies ne sont encore pas soignée ??

Après, c'est le problème des diffusions publiques, il ne faut pas tomber non plus dans la psychose,
quand quelque chose marche bien (et c'est le cas, dans son ensemble du produit cité), on en fait un produit miracle, parce qu'on a amélioré de manière très visuelle quelque chose et que ça devient indispensable (ce n'est pas forcément une bonne chose) ... à l'inverse, un problème, certes impressionnant au visuel (et tout produit à ses revers, ici aussi), et plouf, pancarte "produit dangereux à éliminer de suite" !!!!

Le bon sens se situe probablement ni dans l'un ni dans l'autre cas.
Il faut toujours prendre du recul sur "l'extraordinaire" comme sur "l'horreur" ...

Il y a deux ans, j'ai utilisé un cocktail vitaminé reconnu et vendu sur le marché.

J'ai respecté la dose mais je l'ai utilisé sur sa dose maximale et en administration directe plutôt qu'en eau de boisson,

... résultat des sujets dépigmentés et portant une cataracte avec cécité partielle ou totale et des troubles nerveux, certains incurables.

Ces point n'était pas marqué sur le flacon ! ... pour autant, le produit est bon, je l'avais déjà mainte fois usité.


Mais il reste qu'un produit, même excellent par ailleurs (et je continue toujours d'utiliser ce cocktail aujourd'hui) peut-être absolument néfaste dans certains cas d'utilisation. J'ai dû revoir ma façon de procéder.

Donc toujours se méfier car aucun produit n'est anodin !!!!

Plusieurs point à prendre en compte dans le cas du calcium vu au dessus.
C'est du calcium quasi pur, donc toujours se poser plusieurs questions avant de l'utiliser, ce n'est pas un produit lambda, et pas miracle non plus :

 Arrow  Le sujet en a-t-il besoin ? .. son alimentation n'en porte-t-elle déjà pas ? ... rappel pour ceux qui donnent des granulés, la plupart sont déjà suppléés en compléments dont le calcium ... se renseigner. ... le terrain peut jouer ainsi que l'eau de boisson, même si on sait que le calcium minéral n'est pas aussi efficace en absorption que le calcium animal, il est toujours judicieux de le prendre en compte.
 Arrow  Des produits médicamenteux ont-ils été utilisés pendant la prise de calcium ?  ... je profite pour revenir sur un point important qui est largement oublié ou méconnu des éleveurs, quand on donne un traitement antibiotique ou autre à un malade, on doit éviter de fournir des vitamines ou autres compléments (erreur souvent commise) ... certains compléments et vitamines sont antagonistes aux molécules administrées, ce qui peut avoir pour effet d'annuler l'efficacité de la prise ou de modifier la molécule.
Certains produits mis en relation "précipitent" comme on dit dans les labos, ça peut-être valable sur un être vivant et dans certains cas.
 Arrow  Y-a-t-il addition de plusieurs compléments, dans ce cas stopper le surplus.
 Arrow  Le dosage est-il adapté en fonction de la masse et des proportions du sujets, ou de l'âge.
Il va de soi qu'un extra nain et une poule géante n'auront pas les mêmes besoins.
Observation personnelle ... éviter l'administration du produit chez les poussins de moins de deux-trois semains, et limiter le prise ensuite, puis augmenter progressivement.
Pris trop tôt, le calcium calcifie l'ossature trop vite alors que celle ci devrait rester souple (cartilagineuse) pour ne pas limiter la croissance.
Plus le sujet prend de l'âge et moins il calcifie vite, mais dans les premières semaines, il ne faut pas oublier qu'un jour de vie chez un poussin , c'est plusieurs mois de vie chez un humain, donc mef, quel que soit le produit pris d'ailleurs.
 Arrow  Un point à part, en ce qui concerne l'assimilation du calcium en général, on parle à droite ou à gauche de souches qui auraient des lacunes (peut-être génétiques) à assimiler le calcium.
A l'inverse, il doit exister des races ou des souches propres à l'assimiler rapidement et facilement.
Difficile de savoir si ou sa souche se situe. Donc toujours commencer doucement si on estime qu'il est utile de commencer.

En ce qui concerne le Sinoviae, puisque c'est le thème du post, pour être en cours de test avec le produit sur ce point, il s'avère qu'il a des effets positifs sur la résistance des sujets à la maladie.
Entendons-nous bien, il ne soigne pas !! ... il aide à renforcer ...
Je commence à avoir des éléments de réponse sur les différents modes d'administration chez moi.
Je possède un sol extrêmement calcaire (argilo-calcaire exactement, le Causse blanc du Quercy, ceux qui connaissent le coin savent ...), l'eau est donc également plutôt bien corsée de ce côté là aussi, mais je ne nourris pas aux granules, donc pas d'addition de ce côté là (uniquement des préparations grains et concassas persos).
Les sujets sont testé, sans avec et en surdose au calcium.
J'espère pouvoir donner plus d’éléments de réponse dans quelques semaines.

Quelques premiers points positifs ...
 Arrow  Sujets pas forcément plus gros au final (par rapport à ce qu'ont pu observer d'autres éleveurs), mais dont le développement osseux et musculaire est plus rapide (.. un point à peaufiner .. la limite max de vitesse de développement à ne pas dépasser)
 Arrow  Les sujets ont tendance à manger mieux et en plus grande capacité.
 Arrow  Meilleure résistance aux maladies en général
 Arrow  Contrecarre un peu les effets de torsion des os face au Sinoviae (sur les sujets touchés) mais pas forcément sur tout le monde.
Les sujets les plus fragiles restent fichus, et la proportion d'amélioration n'est pas spectaculaire, seulement conséquente, ce qui est déjà pas mal.
En gros moins de problèmes sur les sujets moyens à costauds ... ça c'est visible ... mais pour le reste, pas possibilité de contrecarrer énormément les conséquences de la maladie.
Au passage quand même, moins de récidive sur les sujets chroniques.

Quelques premiers points négatifs ...
 Arrow  La prise sur les sujets trop jeunes peut-être néfaste, donc ne pas se précipiter trop tôt. (au passage pour les pigeonneaux, n'en donnez pas aux parents qui régurgitent la bouillie aux petits durant les deux trois premières semaines !! ... c'est le pigeonneau qui prend une maxi dose, et ces derniers grossissent aussi trop vite, trop forts ... n'en redonner en douceur qu'une fois les pigeonneaux mangeant seuls)
 Arrow  Les sujets malades qui commencent à ne plus se nourrir (que ce soit sinoviae ou autre) ont tendance à tomber plus vite s'il y a prise de calcium et médicaments ensembles.
Donc stopper direct le calcium le temps d'enrayer un problème, et le reprendre en douceur ensuite (de même que tout autre apport de toute façon).
 Arrow  Ne modifie pas les torsions osseuses ou articulaires du Sinoviae (c'était l'un de mes chevaux de bataille, mais pas vraiment de solution miracle à ce niveau, malheureusement)
 Arrow  En ce qui concerne la coquille des oeufs, je n'ai pas de problème liée à des coquilles trop dures durant l'eclosion chez moi, mais je ne possède pas toutes les races.
Aussi, prévoyez de ne pas forcément suppléer tous les jours en calcium les poules pondeuses.
Prévoyez d'en mettre plutôt avant la ponte pour le stockage, et durant les mues et les inter-pontes si vous avez un doute.
Chez moi elles sont au calcium 365 jours sur 365, sans pour autant avoir de soucis, mais je garde un oeil sur l'avenir.

Un point qui n'est pas connu, car pas assez de recul pour le moment, les sujets suppléés en clacium qui se reproduisent, donne-t-ils des sujets mieux armés côté calcium ou assimilation calcium ?  ... pourraient-ils y avoir des problèmes ou des avantages quelconques par la suite ? ... ou est-ce que ça ne change rien  ?? ... des question qui méritent d'être posées.

J'engage les utilisateurs de quelque produit que ce soit à observer éventuellement des variantes intergénérationnelles, si le cas se présentait.

 
avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Invité le Mar 25 Mar 2014, 13:05

Je comprends la position délicate dans laquelle se trouve Mortalpilou en tant que dépositaire du produit. Le but de Guy14 il me semble n'est pas de créer une "psychose" mais de montrer ce qu'a entrainé l'utilisation de ce produit dans son élevage.
Si ce produit a de nombreuses qualités, il n'en demeure pas moins que son utilisation n'est à ce jour pas sans danger pour nos volailles car sa posologie et son utilisation restent aléatoires en attendant les résultats des tests en cours.....qui, mais c'est mon avis, devraient être réalisés  pas des personnes dont c'est le métier et non par les utilisateurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par mortalpilou le Mar 25 Mar 2014, 20:22

Non non, t'inquiète Lydie, il n'y a pas de soucis.
Je ne suis justement QUE "dépositaire" du produit .*
Ce produit ne m'appartenant en rien,
donc, je ne suis donc pas en position délicate.

Je suis, certes testeur, car j'ai décidé d'en faire une étude suite à ma volonté d'essayer d'enrayer les effets du Sinoviae, mais je reste un utilisateur lambda.
Les tests, c'est une initiative personnelle (... cursus bio, ... les vieilles habitudes perdures  geek )
A ce titre, j'écoute ce qui ce dit aussi bien à droite qu'à gauche sur les différentes utilisations aussi, en plus des miennes, et j'essaye de rester impartiale et ouverte sur l'ensemble. Mes propres tests m'éclaireront mieux et en direct de toute façon sur la gestion du produit.

Pour le reste, je continue de travailler sur l'optique Sinoviae, sujet initial du post.

Par contre si d'autres utilisateurs venaient à autopsier une situation similaire à celle décrite plus haut, qu'il le fasse savoir, et fassent des photos, ça m'intéresse, je relève aussi bien les points positifs que négatifs qui sont observés.

Je dois m'entretenir avec un véto, je dois lui poser quelques questions sur  Sino.. , je vais voir si je peux avoir quelques autres précisions générales, également.

En aviculture comme ailleurs, le plus important, c'est de se parler, de transmettre et surtout ... d'améliorer ... pour le bien de nos poulettes ... car c'est quand même d'elles qu'il s'agit avant tout.

avatar
mortalpilou

Féminin
Age : 46
Date d'inscription : 21/11/2013
Nombre de messages : 292
Localisation : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brechets déviés et Mycoplasme Sinoviae

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum